Top
  /  Les recettes d'Edda Onorato   /  Gnocchi au potiron et beurre de sauge
Gnocchi potiron beurre de sauge recette Edda Onorato- une

La cuisine italienne regorge de recettes de gnocchi. Tout un univers moelleux, gourmand et ludique lié à la cuisine maison (cucina di casa) du Nord au Sud de l’Italie. Les plus connus et répandus sont les gnocchi de pommes de terre mais sachez qu’on peut les réaliser avec presque tout : des légumes comme les aubergines, du fromage comme la ricotta, du pain rassis lié à l’oeuf, de la semoule de blé dur. En gros pourvu qu’ils soient ronds, gentils et généreux.

 . Vous trouverez tant la version que courge que le mélange pommes de terre et courge plus facile à réussir, comme proposé ici. En Italie on utilise notamment une sorte de courge musquée la zucca mantovana qui a la particularité d’avoir une chair ferme, fondante et peu aqueuse.

Quant au condiment au beurre et à la sauge (burro e salvia), il s’agit d’une magnifique invention italienne, l’assaisonnement le plus essentiel, facile, rapide et parfumé du monde ! Vous le retrouverez dans nombre de régions, pour accompagner les gnocchi mais également les raviolis.

Voici donc des gnocchi tout doux aux couleurs et saveurs de l’automne que vous pouvez aussi réaliser avec les enfants.

Les gnocchi di zucca

Recette pour 6 personnes
Temps de préparation : 30 min
Temps de cuisson : 50 min 

Ingrédients

  • 350 g de pommes de terre à chair farineuse (tipe Bintje)
  • 250 g de chair de potiron, courge butternut ou potimarron
  • 150 g de farine ordinaire + un peu pour le plan de travail
  • 150 g de beurre
  • 50 g de parmesan fraîchement râpé + un peu pour servir
  • quelques feuilles de sauge fraiche
  • Sel
  • Poivre
  • une pincée de noix de muscade

Gnocchi_zucca_Edda_Onorato XS 2

Réalisation

Epluchez et coupez les pommes de terre en dés. Faites-les cuire à la vapeur 20 minutes le temps qu’elles deviennent tendres (ou même au micro-ondes une dizaine de minutes).

Préchauffez le four à 190°C. Coupez la courge en dés et faites-la rôtir 20 minutes sans la faire colorer.

Récupérez les pommes de terre et la courge et pressez le tout au presse-purée. Ajoutez la noix de muscade, une bonne pincée de sel et le parmesan.

Incorporez la farine jusqu’à obtenir une pâte homogène presque ferme (si trop moelleuse, ajoutez encore un peu de farine).

Formez une boule, coupez une tranche puis roulez-la sur un plan de travail fariné en saucisson à 1 cm d’épaisseur. Coupez en tronçons de 1 cm. Roulez les gnocchi sur une fourchette (pas obligatoire). Les ranger sur une planche en bois (ou un plat recouvert de papier cuisson) bien farinée, les uns à côté des autres.

Portez de l’eau à ébullition dans une casserole puis salez-la.

Pendant ce temps, faites fondre le beurre dans une poêle jusqu’à ce qu’il commence à peine à colorer et ajoutez la sauge. Eteignez.

Plongez les gnocchi dans l’eau et laissez cuire une ou deux minutes, le temps qu’ils remontent à la surface. Egouttez-les avec une écumoire (important) et plongez-les dans la poêle avec le beurre. Enrobez-les.

Servez de suite bien chaud avec, si vous aimez, quelques champignons sautés, quelques amandes, du poivre et un peu de parmesan.

Astuces pour la réalisation des gnocchi de potiron

Les deux secrets pour réussir les gnocchi de potiron : pour la partie pommes de terre (qui va donner la structure) il est essentiel de bien choisir la variété de pommes de terre. Il faut qu’elles soient à chair farineuse, « vieilles », les Bintje par exemple iront très bien

Pour la partie courge, afin d’avoir moins d’eau possible, choisissez des courges plus fermes et denses comme le potimarron, la courge butternut ou musquée… et surtout faites-les cuire au four afin que la chair s’assèche le plus possible.

Conservation : une fois réalisés et crus, vous pouvez déposer les gnocchi bien farinés sur une plaque recouverte de papier cuisson et puis les garder au congélateur. Une fois congelés, vous pouvez les ranger dans des sachets (toujours au congélateur). Il suffira ensuite de les plonger dans l’eau bouillante encore congelés. Vous pouvez aussi les cuire à l’eau, les assaisonner puis les déguster plusieurs heures après sans oublier de les réchauffer. Par contre ne les conserver pas crus à l’air libre. 

Variantes : vous pouvez remplacer la courge par de la patate douce, ajouter plus de fromage dans la pâte ou ajouter des herbes comme le persil ciselé. Vous pouvez aussi assaisonner ces gnocchi avec une sauce au gorgonzola (même quantité de fromage que de crème le tout fondu), des cèpes ou des brocolis sautés. Vous pouvez agrémenter le tout avec des chips de Speck ou de Prosciutto di Parma.

Une recette écrite par Edda Onorato : Un déjeuner de Soleil 

1 comment

  • 18 octobre 2020

    FAVOLOSI !!! magnifique recette italienne paysanne.. un vrai grand plaisir en cuisine et dans l’assiette, grande finesse que ce beurre de sauge « in bianco » (à ne pas abuser, hein .. c’est un peu gras). Les conseils d’Edda sont bienvenus. j’ajouterai que j’ai fait cette recette à part égales pommes de terre et potimarron en ajoutant un œuf (je ne savais si à la cuisson les gnocchi allaient partir en décapilotade). Pour la cuisson des légumes: je les fais la veille au cuit vapeur et ils « sèchent » 24 heures. Réchauffés au micro-ondes juste avant de faire les gnocchis, les proportions de farine sont ainsi respectées. Pour le novice il y a le défaut d’ajouter trop de farine pour que la pâte ne soit pas collante : erreur! il faut bien fariner mains, plan de travail (planche de bois) et linge fariné pour déposer les gnocchi avant cuisson. Toute la recette n’est pas très compliquée et que du bonheur. Mes lointaines cousines de Mantoue me vantaient cette recette, voila c’est fait et mille mercis pour cet excellent partage !!!

    reply

Laisser un commentaire