ACTUALITE

Le système éducatif italien

 
Les systèmes éducatifs français et italien, bien que similaires, diffèrent d'abord par leur rythme. En effet, les écoliers italiens disposent de 3 mois de congés d'été. Ils s'étendent de la mi-juin à la mi-septembre pour tous les élèves, et chaque région peut fixer librement les dates de rentrée et de départ en vacances à condition de respecter le quota minimum de 200 jours de classe.
 
Le reste des vacances scolaires (deux semaines à Noël et quelques jours à Pâques) est commun à tout le pays. 

Les écoliers italiens ont cours entre 24 et 27 heures par semaine. Ces heures d'enseignements peuvent être réparties au choix sur 5 ou 6 jours. Les élèves ayant cours le samedi sont libérés tous les après-midis.

La scuola dell'infanzia ou école maternelle

 
Comme en France, la Scuola dell'infanzia ou Asilo, qui accueille les enfants de 3 à 6 ans, n'est pas obligatoire, mais largement démocratisée. 
 
ecole.png

La scuola Elementare ou école primaire

Ce n'est qu'à partir de 6 ans que démarre la scolarité obligatoire. La scuola primaria ou Elementare, équivalente de notre école primaire, dure 5 ans, pendant lesquels les élèves sont encadrés par les mêmes professeurs. Deux trois à enseignants sont assignés à chaque classe : ils se répartissent les matières par grands domaines (scientifique, littéraire, etc.) afin d'assurer un suivi efficace de chaque enfant.
 
Comme en France, la scuola primaria doit permettre aux élèves d'acquérir les bases dans les disciplines générales. Les élèves italiens ne reçoivent pas d'enseignement d'éducation civique et morale. Des cours de religion catholique peuvent cependant être dispensés pour les familles qui en font le choix.

La scuola Media ou collège

Au sortir de l'école primaire, les élèves entament leur cycle secondaire dans la scuola secondaria di primo grado ou Medie. Ils y passeront seulement trois ans (de 11 à 14 ans), à la différence des élèves français pour qui le collège s'étale sur 4 ans.
A l'issu de ces trois ans, les élèves passent un examen final : la licenza media, qui leur ouvrira les portes du lycée.

Le système éducatif italien offre cependant un choix très varié d'orientations après le collège. 
 
ecole-italie.png

Il liceo ou le lycée

Les élèves qui ont réussi la licenza media peuvent poursuivre des études générales et entrer au liceo (lycée). Six filières de « liceo » sont proposées aux étudiants, qui s'y engagent en fonction des études supérieures qu'ils envisagent : classique, sciences humaines, linguistique, scientifique, artistique et musicale. 

Les élèves souhaitant entamer un parcours professionnalisant peuvent intégrer les instituts professionnels, qui comportent eux trois filières : services, artisanat et industrie.
 
Enfin, ils peuvent s'orienter vers les instituts techniques, pour suivre des formations diplômantes dans le domaine de la mécanique, de l'administration, du tourisme, etc.
La fin des études secondaires est sanctionnée pour tous par l'esame di maturità, spécifique à chaque parcours d'étude. Les italiens arrivent donc à la fin de leur deuxième cycle d'étude aux alentours de 19 ans, contre 18 ans en France.

La scolarité obligatoire prenant fin à 16 ans, les élèves italiens peuvent quitter leur école au cours de leur deuxième cycle. Ils devront cependant suivre une formation professionnelle en alternance jusqu'à l'âge de 18 ans, en vertu du devoir d'instruction et de formation.

Bien que le système éducatif italien soit caractérisé par une relative indépendance des établissements en matière de rythmes scolaires, ils sont comme en France source de réflexion. La question de l'école à plein temps notamment fait débat : une partie de la population s'oppose à la tenue d'enseignements l'après-midi, estimant qu'elle devrait être réservée à la pratique d'activités sportives, culturelles ou religieuses choisies par la famille.
 
etudes.png

PUBLICATION : Septembre 2017