ACTUALITE

 
Le 7ème art italien regorge de films variés avec des réalisateurs, scénaristes et acteurs à succès. Dès l’invention du cinématographe par les frères Lumière, les italiens ont été très vite intéressés par cet art leur permettant de partager leur culture.
 

Federico Fellini, l'ambassadeur du 7ème art

Réalisateur à succès du XX siècle, Frederico Fellini est le symbole d'une réalisation cinématographique audacieuse débutant par le néoréalisme pour s'orienter dans un genre plus moderne. Sa carrière fut récompensée par un Oscar d'honneur attribué par l'Académie des arts et sciences du cinéma.
Quatre de ses films lui ont offert l'oscar du meilleur film en langue étrangère à l'image de « la Strada » et de « Huit et demi ». C'est avec « La Dolce Vita » que Federico Fellini obtient la Palme d'or lors du Festival de Cannes en 1960.

La-strada.jpg 

Sergio Leone, le maître du western made in Italie

Figure incontournable du cinéma italien, Sergio Leone a révélé le cinéma italien au delà des frontières et plus généralement de l'Europe. Il s'est approprié le western, un genre cinématographique réservé habituellement aux réalisateurs américains.
 
Pour accompagner en musique ses westerns, il a collaboré avec un compositeur de talent Ennio Morricone. Plusieurs de ses chefs d’œuvre, parmi lesquels, « le Bon, la Brute et le Truand » et « Il était une fois dans l'Ouest » sont devenus des grands classiques.
 
Le-bon-la-brute-et-le-truand.jpg

Sergio Leone n'a jamais obtenu un Oscar mais fut nommé aux Goldens Globes pour Il était une fois l'Amérique en 1985.
 
Ettore Scola, réalisa quant à lui plus de 40 films avec un style à la fois audacieux et singulier. Régulièrement primé, il reçu  notamment 2 Césars du meilleur film étranger en 1977 et 1978 pour « Nous nous sommes tant aimés » (C'eravamo tanto amati) et « Une journée particulière » (Una giornata particolare).
 

Les meilleurs films italiens de l'histoire cinématographique

Outre les chefs d'oeuvre de Sergio Leone et de Federico Fellini, l'Italie regorge de talents. Vittorio De Sica a été l'un des talents le plus prometteurs de l'Italie. Quatre de ses films ont remporté l'oscar du meilleur film de langue étrangère dont « Sciuscia » et le « Voleur de Bicyclette ».
 
A partir des années 90, de nouveaux réalisateurs prennent la relève avec succès.
 
Giuseppe Tornatore avec son film « Cinema Paradiso » obtient l’oscar du meilleur film étranger en 1990…
 
En 1998, un film se détache des autres et devient culte: « La Vie est Belle ». Satire des camps de concentration de la Seconde Guerre Mondiale, le film de Roberto Benigni remporte le Grand Prix du Festival de Cannes, l'Oscar du film étranger ainsi que le César du Meilleur Film Étranger.

La-vie-est-belle.jpg
 
En 2000, le Festival de Cannes récompense encore une fois l'Italie avec « La Chambre du Fils » de Nanni Moretti. Ce film précède « Gomorra » également primé en 2008 par le Festival.
 
La Grande Bellezza de Paolo Sorrentino,  sorti en 2013,  s'est également illustré par de nombreuses nominations et prix parmi lequel l’Oscar et le Golden globe du meilleur film étranger en 2014.

Et la semaine derniere, c'est Ennio Morriconne qui a remporté l'Oscar de la meilleure bande originale pour les "huits salopards" de Quentin Tarantino. 

La-grande-Bellezza.jpg
 
Drivé par des réalisateurs de talents tels que Francesco Bruni, Danièle Vicari, Francesca Archibugi ou encore Ivano De Matteo, le cinéma italien continue de nous enchanter ! Un 7ème art de qualité, qu’on suit avec plaisir.