ACTUALITE


«Buon San Valentino » ( Joyeuse Saint Valentin) disent les Italiens, et pour cause, ils sont à l'origine de cette fête.
 

Un peu d'histoire....

San Valentino da Interamna, né à Terni en 176, est issu d'une famille de patriciens. Converti au Christianisme, il devint évêque de Terni à 21 ans en 197 et aurait permis l'union d'une chrétienne et d'un infidèle.
 
San-valentino.png
Source image : http://www.santigiorgioecaterina.it/?p=12151
 
En 270, Valentino prêche l'évangile et convertit les païens à Rome. L'empereur Claude II lui demande d'arrêter et d'abjurer sa foi, mais il s'y refuse et tente même de le convertir au Christianisme.
 
Sur le point d'être exécuté, il est gracié et confié à une famille.
 
Valentino est arrêté à nouveau sous l'empereur Aurélien qui persécutait les Chrétiens. La popularité de Valentino grandissant, les soldats romains le capturèrent et le flagellèrent à l'abri des regards. Il fut ensuite décapité le 14 Février 273, à 97 ans, par la main d'un soldat romain sur ordre de l'empereur Aurélien.
 
La dépouille de Valentino fut enterrée sur la colline de Terni où a été érigée une basilique au IVème siècle. Les reliques auraient été portées par trois disciples devenus eux-mêmes martyrs pour leur foi.
 
D'autres reliques seraient également présentes dans la cathédrale de Savona, en Sardaigne, en Calabre et mais aussi à Ozieri (environs de Sassari) où elles auraient été ramenées en 1838 par un frère bénédictin. Un vase avec le sang de Saint Valentin se trouve également dans l'église San Martino à Torre d'Arese
cathedrale-de-Savona.png
Source : https://structurae.info/ouvrages/cattedrale-dellassunta
 

L'hommage rendu d'hier à aujourd'hui

Ce n'est qu'en 469 que le pape Gelase 1er instaura la fête de la Saint Valentin. Il souhaitait remplacer les « Lupercales », fêtes de la fertilité célébrées alors le 15 février en l'honneur de la louve nourricière de Remus et Romulus.
 
Le pape a choisi de rendre hommage à Valentino le jour de sa mort en attribuant à ce martyr le don de protéger les amoureux, les fiancés et leur future progéniture.
 
Cette tradition fut diffusée par les Bénédictins en Italie, puis en France et en Angleterre. Vénéré autant par l'église catholique, orthodoxe, qu'anglicane, ce Saint est célébré dans tous les pays du monde le 14 Février. 
 
Saint-valentin.png
 
La coutume veut que l'on témoigne de l’affection portée à son amoureux(se). C'est aussi l'occasion de faire le plat que l'être aimé affectionne particulièrement mais pas de spécialités particulières en vue. Néanmoins, un repas de fête italien pourra difficilement faire l'impasse sur le risotto, le tiramisu ou la panna cotta.
 
saint-valentin-en-italie.png
 

Les fêtes de San Valentino en Italie

 
Nombreuses sont les villes italiennes qui se réclament du saint patron.
 
La ville de Terni invoque San Valentino bien sûr mais aussi le village de Bussolengo (province de Vérone) et le village de Sadali où on le fête en Octobre durant trois jours.
 
Il est aussi le patron du village de Quero où l'on bénit des oranges et on les lance d'un pendule accroché à l'oratoire de l'église.
 
A Vico del Gargano, on effectue l’adoubement de la statue et des rues du village avec des oranges et du laurier. Une procession avec plusieurs milliers de personnes a lieu le matin du 14 Février.
 
L'Italie serait aussi à l'origine de la présence de cadenas aux grilles des ponts où, avant de jeter la clé, on se promet l’amour éternel... Si vous passez à Verone, faites un détour par la maison de Giulietta, symbole de l’amour éternel…
 
maison-de-Giulietta-a-Verone.png
Buon San Valentino à tous !
 
San-valentino-saint-valentin.png

PUBLICATION : Février 2017